La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

RESPECT       PRÉSENCE       BEAUTÉ

 

 

La mission  

Soulager les conditions et améliorer la qualité de vie des personnes en perte d'autonomie et en fin de vie en intégrant la danse au chevet des personnes malades par des visites dansées en milieux de santé tels que les centres d'hébergement et de soins de longue durée, les hôpitaux, en résidence, à domicile et en maison de fin de vie, pour le mieux-être de la personne malade et de son entourage.

 

Promouvoir l'éducation en offrant, des conférences, des prestations artistiques, des ateliers et en donnant de la formation aux proches aidants et soignants des personnes malades, portant sur l'accompagnement des personnes malades par la danse, la poésie et la création d’œuvres artistiques.

 

 

Notre démarche

Les artistes du Papillon blanc rencontrent, par la danse, la personne fragilisée par la maladie afin de révéler, à elle-même et au monde, sa valeur et sa beauté.


Toute la démarche est basée sur la qualité de présence de l’artiste. Ce dernier prend appui sur cette force tranquille intérieure qui lui permet de créer des rencontres sincères, par la poésie du geste.


Dépouillé de tout accessoire, costume et musique, l’artiste danse le moment présent sans artifice. En toute simplicité, cette danse qui se veut poreuse, complètement adaptable, fluide et perméable, s’improvise au fil de la rencontre avec l’environnement immédiat. L’artiste est motivé à créer, par ses mouvements, un espace de sensibilité, de liberté, de poésie et de silence qui parle.


Le danseur du Papillon blanc s’inspire de chaque objet, de chaque son, de chaque regard croisé pour créer cette danse furtive de l’instant. Le geste est empathique, il exprime et prend corps et cœur avec l’autre, humblement. Il ouvre l’espace pour permettre une communication universelle du non verbal qui transcende toutes limitations.


La danse du Papillon blanc peut naître du plus petit geste.

 

 

Pourquoi sans musique?

Danser sans musique permet à l’artiste de se mettre au même diapason avec les personnes et l’environnement qu’il rencontre. Cette manière permet de ne pas imposer un rythme ou une émotion, mais d’être complètement disponible et à l’écoute de ce qui est. Sans musique, l’artiste n’a rien de chorégraphié, il est complètement adaptable à toute situation surprenante ou imprévue et peu circuler dans l’espace comme il le souhaite, libéré de contraintes techniques. Sans musique, lorsque la rencontre d’humain à humain se tisse, le geste silencieux calme et approfondit l’intimité de la rencontre dans un coeur à coeur émouvant et sans interférences.